Comarquage : intégrer cette page dans votre site|

Maintien du cycle hydrologique et des flux d'eau

Les écosystèmes influencent le cycle de l'eau en participant à la formation des nuages via l'évapotranspiration des végétaux et du sol, en stockant l'eau dans leurs sols et rivières et en induisant son transfert à travers l'infiltration et le ruissellement. Cette régulation du cycle de l'eau est à la base de l'ensemble des services liés à l'eau (fourniture en eau, services de récréation liés à l'eau comme le kayak, contrôle des inondations, etc.). Ce service peut être quantifié à travers la mesure des flux d'eau issus des rivières, de l'évapotranspiration, de l'infiltration dans le sol, etc.

Description

Les écosystèmes influencent fortement le cycle de l'eau. Ils régulent les flux d'eau en termes de quantité et de qualité. Ils participent entre autres à la formation des nuages par l'évapotranspiration, au stockage de l'eau dans le sol, dans les zones humides, dans les plans d'eau et dans les aquifères, au contrôle de son transfert à travers le ruissellement et l'infiltration.

Liens avec les typologies de services disponibles :

Processus

Les écosystèmes régulent les flux d'eau tout au long de son cycle :

L'évapotranspiration des végétaux et des sols contrôle la quantité de vapeur d'eau entrant dans l'atmosphère, régulant ainsi la formation des nuages et les précipitations.

La végétation capture une partie des eaux issues des précipitations. Elle aide également au stockage de l'eau dans les sols en les structurant par son système racinaire et en fournissant de la matière organique se liant aux particules du sol.

La faune édaphique intervient également dans la structuration du sol (ex. galeries de vers de terre, activité microbienne), influençant le stockage de l'eau dans les pores du sol.

Les écosystèmes humides et aquatiques constituent des réservoirs d'eau tout comme les nappes aquifères et les sources.

Les transferts de l'eau sont également régulés. Le ruissellement est limité par la végétation qui intercepte une partie de l'eau et en absorbe une autre partie. L'infiltration dans le sol est régulée par le système racinaire des plantes : la faune creusant des galeries et terriers, la biomasse végétale et animale morte fournissant de la matière organique au sol qui est ensuite dégradée par l'activité microbienne.

Cycle_hydrologique

L'ensemble des écosystèmes participent à la régulation du cycle hydrologique et des flux d'eau avec une intensité variable notamment en fonction des conditions environnementales (type de sols, température, humidité, topographie, etc.).

Bénéfices et impacts

Les écosystèmes, en maintenant le cycle de l'eau, supportent l'ensemble des SE liés à l'eau et plus largement quasi tous les autres services.

Ils assurent ainsi notre fourniture en eau que ce soit pour notre consommation personnelle ou pour la production agricole, industrielle, etc. En régulant les flux d'eau, ils contrôlent les inondations, l'érosion, les coulées de boues, etc. les flux d'eau ainsi régulés vont également participer à la fertilisation des zones inondables en y apportant sédiments et nutriments favorisant ainsi les services de production agricole ou forestière. D'autre part, ils fournissent de l'eau pour les sites nourriciers et de reproduction des animaux aquatiques. L'ensemble des acteurs de la société en bénéficient.

Indicateurs et évaluation

En cours d'élaboration

Synergies et antagonismes

Ce service de maintien du cycle hydrologiques et des flux d'eau supporte un grand nombre de services écosystémiques (synergies). D'une part, il assure la fourniture en eau directement pour la consommation humaine ou pour les plantes et animaux à l'origine de la plupart des services de production. D'autre part, en régulant les flux d'eau, il participe au « contrôle des inondations et de l'érosion » ainsi qu'à « la régulation du climat ». Enfin, il est à l'origine de l'ensemble des services culturels liés à l'eau (ex. kayak, pêche, tour en bateau).