Comarquage : intégrer cette page dans votre site|

Les services écosystémiques en Wallonie

En Wallonie, les travaux d'inventaire, de cartographie et d'évaluation des services écosystémiques sont actuellement subventionnés par le SPW au moyen d'une convention avec l'ULiège Gbx Agro Bio Tech qui a notamment pour but de relancer la dynamique de la plateforme Wal-ES (démarrage en septembre 2019).

Les engagements wallons

Mise en oeuvre de la stratégie européenne 2020 pour la biodiversité

Strategie_biodiversite_federale_logo (PDF-3670 ko)

Stratégie nationale 2020

Si il n'y a pas de documents spécifiques déclinant la Stratégie européenne Biodiversité 2020 en Wallonie, la Belgique a élaboré en 2006 sa PDF Stratégie nationale pour la Diversité Biologique (PDF-3670 ko) qui est d'application tant au niveau fédéral qu'au niveau régional.

En 2013, de manière à prendre en compte les nouveaux objectifs d'Aichi et leur déclinaison européenne, la stratégie nationale a été mise à jour pour prendre en compte notamment de nouveaux objectifs comme:

  • la protection et la restauration de la biodiversité et des services écosystémiques associés par le biais de zones protégées et du développement d infrastructures vertes et pour éviter toute perte nette;
  • la cartographie et l'évaluation des services écosystémiques en Belgique;
  • l' élimination des mesures incitatives à effets pervers et utiliser les lignes directrices relatives à l'intégration des valeurs de la biodiversité et des services écosystémiques dans les stratégies de développement, les processus de planification et les systèmes de compte rendu. Élaborer une approche permettant d'inclure ces valeurs dans la comptabilité nationale;
  • l'augmentation de la mobilisation des nouvelles ressources de financement et du renforcement des capacités.

Cette stratégie a été adoptée le 13 novembre 2013 par les différents Ministres fédéraux et régionaux belges, dont les Ministres de l'Agriculture et de l'Environnement de Wallonie.

Vision à l'horizon 2050

" Notre biodiversité et les services écosystémiques qui en découlent, c'est-à-dire notre capital naturel, sont valorisés, conservés, restaurés de manière appropriée et utilisés avec sagesse pour leur valeur intrinsèque afin qu'ils continuent de contribuer au bien-être de l'homme et à la prospérité économique, et afin d'éviter des changements catastrophiques liés à la perte de biodiversité. "

Objectif général de la Stratégie jusqu'en 2020

"L'objectif général de la Stratégie est de contribuer, à l'échelle nationale et internationale, à atteindre l'objectif 2020 qui consiste à enrayer le déclin de la biodiversité et la dégradation des services écosystémiques et à les restaurer dans la mesure du possible, tout en renforçant la contribution à la prévention de la perte mondiale de biodiversité".

Objectifs stratégiques et opérationnels

La stratégie nationale propose 15 objectifs stratégiques déclinés en 85 propositions de mesures. Certaines de ces mesures, qui concernent notamment ou principalement les services écosystémiques, sont mises en évidence dans la liste des objectifs.

Objectif 1 : Identifier et surveiller les éléments constitutifs prioritaires de la biodiversité en Belgique

1.1 Définir une méthodologie belge commune pour l'identification et la surveillance des éléments prioritaires de la biodiversité selon les recommandations de l'UE

1.2 Identifier et surveiller les espèces, habitats et éléments génétiques et fonctionnels prioritaires de la biodiversité

Objectif 2 : Etudier et surveiller les effets et les causes des processus et activités menaçants la biodiversité

2.1 Étudier et surveiller en Belgique les effets et les causes des activités et processus, y compris les risques nouveaux et émergents qui menacent les éléments constitutifs de la biodiversité

2.2 Etudier et surveiller les effets du changement climatique sur la biodiversité et les services écosystémiques

Objectif 3 : Maintenir ou restaurer la biodiversité et les services écosystémiques en Belgique dans un état de conservation favorable

3.3 Les écosystèmes, leur résilience et leurs services sont conservés et améliorés grâce à la mise en place, notamment, d'une infrastructure verte et par la restauration d'au moins 15 % des écosystèmes dégradés

3.6 Prendre des mesures pour minimiser l'impact des processus et activités identifiés qui constituent une menace pour la biodiversité et les services écosystémiques

3.8 Définir le cadre et les conditions en vue d'éviter toute perte nette de biodiversité et de services écosystémiques

Objectif 4 : Garantir et promouvoir l'utilisation durable des éléments constitutifs de la biodiversité

En matière d'agriculture (4c), de gestion des zones humides (4e), de sylviculture (4f), de la chasse (4g) et du tourisme (4h)

Objectif 5 : Améliorer l'intégration de la biodiversité dans toutes les politiques sectorielles pertinentes

A travers la mobilisation des parties prenantes (5.1), du secteur privé (5.2), dans les processus décisionnels et discussions politiques (5.3), la planification stratégique [aménagement du territoire, transports, énergie] (5.4), la réforme des incitations néfastes et la promotion d'incitation positives pour la biodiversité (5.5), crédit à l'exportation (5.6).

5.8 Maximiser les avantages de la biodiversité et des services écosystémiques pour la santé et étendre la collaboration entre les organisations/services publics concernés

5.10 Maintenir et renforcer la fonction sociale de la biodiversité

5.11 Intégrer les valeurs de la biodiversité dans les politiques, programmes, processus de planification et systèmes de reporting nationaux (fédéraux et régionaux) et élaborer, si nécessaire, une approche permettant d'inclure ces valeurs dans la comptabilité nationale

Objectif 7 : Améliorer et communiquer les connaissances scientifiques sur la biodiversité et les services écosystémiques

7.1 Compiler et résumer les données et informations existantes et diffuser ces connaissances à un public plus large

7.2 Promouvoir et encourager la recherche qui contribue à la connaissance et à la compréhension de la biodiversité, des services écosystémiques et de leurs valeurs en Belgique

7.3 Mettre au point des méthodologies de surveillance adéquates et des indicateurs de la biodiversité

7.4 Cartographier et évaluer l'état des écosystèmes et de leurs services et évaluer la valeur de ces services

7.5 Évaluer le niveau d'intégration de la biodiversité dans des politiques sectorielles et leur impact sur la biodiversité

7.6 Améliorer nos connaissances concernant les avantages socio-économiques de la biodiversité et des services écosystémiques

7.7 Améliorer l'interface Science-Politique lié à la biodiversité et promouvoir la participation des acteurs

Objectif 8 : Impliquer la communauté à travers la communication, l'éducation, la sensibilisation du public et la formation

8.1 S'efforcer d'intégrer la biodiversité et les services écosystémiques ainsi que l'approche écosystémique dans les programmes éducatifs

8.2 Promouvoir la compréhension de l'importance de la biodiversité et améliorer les connaissances sur la biodiversité et les services écosystémiques en Belgique

8.3 Sensibiliser et fournir des formations thématiques aux secteurs exerçant un impact direct ou indirect sur la biodiversité, y compris le secteur privé, avec un langage adapté à la spécificité du secteur ciblé

La mobilisation en Wallonie

Intégration du concept dans la législation :
  • Code wallon de l'Agriculture , art. D266, concernant l'aménagement foncier qui doit veiller à « préserver, voire à améliorer la valeur paysagère et les services environnementaux » des parcelles.
  • Il est à noter que la notion de services écosystémiques apparaît également dans:
  1. le Programme wallon de développement rural 2014-2020 ,
  2. le Schéma de développement du territoire (SDT) de 2019 en lien avec la réduction des menaces sur les milieux naturels et des menaces qui pèsent sur la biodiversité: " Dans un contexte de pression accrue sur la biodiversité, la Wallonie s'engage à réduire les menaces sur les milieux naturels et les espèces et à développer les services écosystémiques".
  3. le Plan air-climat-énergie 2016-2022 en lien avec les stratégies d'adaptation au changement climatique: "Les stratégies d'adaptation doivent être pensées dans une optique de conservation de la biodiversité mais aussi dans une optique de maintien des services écosystémiques. Les changements climatiques constituent un risque supplémentaire pour une biodiversité déjà menacée. Le maintien des services écosystémiques et la conservation de la biodiversité doivent être au centre des réflexions stratégiques ".
  4. le Décret relatif à la prévention et à la gestion de l'introduction et de la propagation des espèces exotiques envahissantes

  5. l' AGW du 9/05/2019 adoptant les liaisons écologiques visées dans le Code du Développement territorial (CoDT)

  6. La déclaration de politique régionale (DPR) 201-2024 : " Le Gouvernement s'engage à préserver le patrimoine naturel exceptionnel qu'est la forêt wallonne (et notamment la production de bois de qualité et la biodiversité), son rôle économique, sa santé et ses services écosystémiques . Il continuera à favoriser la gestion de la forêt et la conciliation de ses divers usages dans une optique de durabilité et de satisfaction des besoins de la société .

Travaux mis en oeuvre par l'administration ou les pouvoirs locaux:
  • 2013 : Dossier scientifique sur les services rendus par les écosystèmes en Wallonie, en vue de la préparation du rapport analytique 2012 - 2013 sur l'état de l'environnement wallon - Université de Namur - Département de géographie - N. DENDONCKER, P. RAQUEZ.
  • 2014 : Pemière subvention à la mise en oeuvre de la Plateforme Wal-ES pour environ 14 mois à l'ULiège Gx-ABT et l'UNamur.
  • Septembre 2019-octobre 2020: Subvention pour la transposition de l'outil 'Nature Value Explorer' développé par le VITO à la région atlantique wallonne à l'ULiège Gx-ABT et le VITO
  • Aménagement Foncier Rural en Hesbaye - Direction des Aménagements Fonciers et Ruraux (SPW/DGO3/ DAFOR): L'approche des services écosystémiques a été proposée dans le cadre d'un appel d'offre ayant pour but d'évaluer la contribution d'un aménagement foncier rural à la multifonctionnalité du territoire. Cette approche permet, tout d'abord, d'identifier les grands enjeux environnementaux et socio-économiques à partir de l'évaluation de l'offre en services écosystémiques du territoire concerné. Sur cette base, le projet d'aménagement foncier rural est construit avec les acteurs concernés pour assurer une fourniture équilibrée en SE, gage d'un territoire multifonctionnel. Enfin, les incidences de ce projet sur les différentes composantes socio-économiques et environnementales sont évaluées.
  • Charte forestière: ce projet, développé par Ressources Naturelles Développement asbl (RND), vise à inscrire davantage la forêt dans son environnement écologique, social, culturel et économique au sein de quatre communes qui participent au projet de massif « La Grande Forêt de Saint-Hubert » (Saint-Hubert, Tellin, Libin et Libramont-Chevigny). Cette charte consiste à mener une réflexion partagée sur la place de la forêt dans le territoire et à élaborer un programme d'actions pluriannuel concerté.
Projets de recherche universitaire :

Les projets belges et wallons

BEESmap

La communauté BEES veut partager les expériences sur le développement et l'utilisation des concepts de services écosystémiques dans la science et la pratique.

Le site de BEES présente quelques exemples de projets belges liés aux services écosystémiques.

Mis en ligne le